Facebook délaisse les marques et les médias au profit des amis et de la famille

Pour les marques et les médias qui se déploient sur Facebook, l’année 2018 ne commence pas sous de meilleurs auspices. En effet, le réseau social a fait l’annonce d’une modification majeure. Désormais donc, les publications des pages Facebook ne seront plus prioritaires par rapport à celles des amis et de la famille des utilisateurs du réseau social. Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook, rappelle qu’il s’agit d’un retour aux sources du réseau qui voulait à l’origine « aider les gens à rester connectés et à se rapprocher de ceux qui comptent pour eux ».

Facebook illustration

Les fondements de cette prise de position par Facebook

Cette prise de position s’appuie sur deux enjeux :

Un enjeu publicitaire qui vise à faire davantage de revenus, évidemment, mais pas uniquement. La gestion de l’espace publicitaire est une véritable préoccupation pour Facebook, et il peut se retrouver bloqué au moment de vendre des espaces étant donné que le contenu est créé par les individus et les marques. Dans ces cas alors, comment garantir à une marque qu’elle n’apparaitra pas à l’endroit qui ne lui convient pas ?

La non responsabilité d’éditeur média : à l’image de l’ensemble des plateformes existant aujourd’hui, Facebook met tout en œuvre afin de ne pas se retrouver dans la position d’un média. Il serait ainsi contraint d’assumer la responsabilité de ses publications. Bien que cette position soit difficile à tenir, ils font tout pour s’épargner des attaques répétées en justice. Tout comme Twitter, Facebook tente également de réduire le plus possible son implication dans la publication des Fake news.

 

De la poudre aux yeux ?

Nombreux sont ceux qui pensent que ce changement annoncé ne rendra pas les choses meilleures. L’utilisateur risque d’être davantage enfermé dans sa bulle. Rien ne garantit qu’une information fausse ou détournée ne soit pas diffusée ou remplacée lorsque l’utilisateur verra ou réagira aux publications de ses proches et de sa famille. A contrario, une actualité fondée contredisant une intox sera susceptible de ne jamais circuler dans le flux d’un utilisateur donné s’il n’a pas d’amis qui voient les choses autrement.

Pour les entités morales, cette mesure n’empêchera en rien les intrusions dans l’algorithme. Elles pourront créer des dizaines et des centaines de comptes fictifs pour propager une information. Ce contournement a déjà été réalisé sans problème par de nombreuses personnes. Enfin, cette décision renforcera encore les projets de certains qui veulent diffuser une information ne reposant pas sur les faits, mais axée sur le partage entre amis. En somme, ils feront du clickbait.

j'aime illustration

Et les marques dans tout cela ?

Le fait de mettre en avant les amis et de prioriser leurs contenus, réduira d’autant la visibilité des contenus publics car l’espace sur le fil d’actualité est limité. Facebook a dû le rappeler en précisant que cette réduction de la visibilité affectera principalement les contenus vidéos et les autres publications des médias et des entreprises. La conséquence immédiate est la chute du temps de visionnage des vidéos et du trafic sur les pages. Selon l’engagement provoqué par les contenus diffusés par les marques, l’impact peut varier. Les marques les plus impactées par cette décision seront celles qui n’ont qu’un faible engagement de la part de leur communauté.

2 réflexions au sujet de “Facebook délaisse les marques et les médias au profit des amis et de la famille

Laisser un commentaire

Show Buttons
Hide Buttons