Ponctuation et Conventions typographiques en français : les règles à retenir

Toutes les personnes qui interviennent dans la publication de contenu web doivent avoir des capacités de rédaction indiscutables. Que ce soit les rédacteurs web, les gestionnaires de contenus et tous les spécialistes du numérique, chacun doit faire preuve de justesse dans l’orthographe utilisée. A côté de cela, ils doivent maîtriser les règles typographiques qui concernent la ponctuation ou le recours aux majuscules, sans oublier les règles de syntaxe.

ponctuation illustration #1

 

La ponctuation : les règles associées aux signes

 

Pour avoir une idée plus précise sur le sujet, voici un résumé de règles en lien avec chaque signe de ponctuation dans la langue française.

Aucun espace avant, un espace après : il s’agit du point, de la virgule, des points de suspension, de la parenthèse fermante, de la croche fermante, des guillemets anglais fermants

Un espace avant, pas d’espace après : la parenthèse ouvrante, le crochet ouvrant, les guillemets anglais ouvrants

Un espace avant, un espace après : pour un tiret d’incise

Un espace insécable (qui ne peut être coupé) avant, un espace après : pour les deux points, le point-virgule, le point d’exclamation, le point d’interrogation, les guillemets français fermants, le signe du pourcentage, les signes mathématiques.

Un espace avant, un espace insécable après : les guillemets français ouvrants.ponctuation illustration #2

 

Petite note importante sur l’espace insécable. C’est un caractère spécial, qui permet d’éviter un saut de ligne entre deux éléments (par exemple, soit un mot, à la suite duquel se trouvent des guillemets français fermants, et qui sur une ligne, ne passent pas tous, le dernier mot et les guillemets seront alors placés ensemble à la ligne. En effet, le guillemet ne doit pas se retrouver isolé).

 

Les majuscules et les accents : les règles qui y sont associées

 

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, l’accent a pleine valeur orthographique. C’est pourquoi même sur les majuscules, il ne faut jamais les omettre. L’utilisation des majuscules est très régulée car beaucoup les omettent et ajoutent des majuscules à la totalité des mots inclus dans les titres de leurs articles. Cette façon de faire est certainement le résultat d’un mélange entre les règles typographiques de la langue anglaise et celles de la langue française.

Le principe est identique pour la ponctuation : en français, un espace est requis entre les points d’exclamation et d’interrogation.  Et pourtant, la langue anglaise les colle tous.

Les cas d’application des majuscules sont donc :

  • Les noms propres : individus, entités, lieux, objets astronomiques, saisons
  • L’indication du sens spécial d’un mot par exemple état contre Etat.

 

Par contre, les noms propres qui passent au statut de noms communs ne conservent pas leur majuscule. Il arrive souvent que certains noms communs passent au statut de noms propres. Cela est tout de même rare. L’un de ces cas rares est par exemple le mot Homme utilisé pour désigner tout l’espèce.

Il y a aussi des spécifiques mais de manière globale, l’utilisation de la majuscule doit demeurer une exception. Il ne faut pas ajouter une majuscule aux monnaies ou aux titres professionnels, à l’exception des désignations spécifiques de l’administration à l’instar du Président de la République.

 

En dehors des règles et conventions liées à la ponctuation et aux majuscules, il existe de nombreuses autres règles. Pour un départ, le suivi et l’application réguliers de celles énoncées ici sera d’un très grand apport.

Laisser un commentaire

Show Buttons
Hide Buttons